Étude de la qualité de l’air dans le quartier Maumarin au Crès (34)

Publié le 18 janvier 2017

AIR LR a mis en place une étude de la qualité de l’air, en partenariat avec la Ville du Crès, suite à des signalements répétés de nuisances olfactives et sonores. Les mesures, réalisées pendant l’hiver 2015/2016 et l’été 2016 ont permis d’effectuer un état des lieux de la pollution due aux transports routiers et d’étudier l’impact des activités industrielles dans le quartier Maumarin.

Objectifs de l’étude

  • réaliser des mesures temporaires de différents polluants émis principalement par le trafic routier,
  • rechercher la présence de composés olfactifs, en particulier la nuit, période pendant laquelle les nuisances olfactives sont principalement ressenties,
  • comparer les résultats avec les seuils réglementaires, les valeurs de référence et les teneurs habituellement rencontrées,
  • étudier l’impact sur la qualité de l’air du trafic routier et des activités industrielles dans le quartier Maumarin.

Concentrations de polluants inférieures aux valeurs réglementaires

Compte tenu des concentrations moyennes annuelles mesurées, les seuils réglementaires sont respectés dans le quartier Maumarin pour l’ensemble des polluants mesurés.

Aucune odeur n’a été signalée pendant l’étude, les concentrations mesurées étant nettement inférieures au seuil de détection olfactive.

Légère influence de certaines activités industrielles

Les concentrations de toluène et d’ETBE (composés spécifiques à l’essence) sont très légèrement impactées par les émissions provenant de la station service située dans le quartier. En revanche, aucun impact direct de l’activité de « TMF Transport » n’a pu être mis en évidence sur les concentrations de dioxyde d’azote et des différents COV mesurés.

Pollution globalement similaire à celle d’une zone urbaine

Les concentrations mesurées dans le quartier Maumarin sont similaires ou légèrement inférieures à celles mesurées en milieu urbain à Montpellier. Aucun pollution spécifique n’a été mise en évidence.

Pour la plupart des polluants, les concentrations mesurées sont légèrement plus élevés qu’en centre-ville du Crès, ce qui témoigne d’émissions de polluants (trafic routier, chauffages…) légèrement plus importantes, en lien avec la fréquentation de ce quartier.

 

close