Les différents polluants

L’air est plus ou moins contaminé par des polluants gazeux ou solides d’origine naturelle (émission par la végétation, les océans, les volcans…) ou produits par les activités humaines (trafic routier, chauffage, industries, travaux agricoles, activités domestiques…). Les polluants de l’air sont très nombreux. Même si leurs concentrations sont très faibles, ils peuvent avoir des effets sur la santé et sur l’environnement.

Les principaux polluants atmosphériques se classent en deux grandes familles : les polluants primaires et les polluants secondaires.

Les polluants primaires sont directement issus des sources de pollution, principalement liées aux activités humaines.

Les polluants secondaires ne sont pas directement rejetés dans l’atmosphère, mais proviennent de réactions chimiques qui se produisent entre gaz. C’est le cas, notamment, de l’ozone.

polluants

Aldéhydes

Les aldéhydes, composés pour la plupart odorants, font partie de la famille des COV. Ils sont présents principalement dans les logements, avec des concentrations parfois importantes car ils sont utilisés dans un certain nombre de matériaux (panneaux de particules agglomérées, colles, mousses…) et contenus dans la fumée de tabac. Dans l’air ambiant, ils sont aussi émis par le trafic routier. Aucun aldéhyde n’est réglementé dans l’air ambiant mais il existe des valeurs guides pour le formaldéhyde en air intérieur.

Lire la suite

Ammoniac

L’ammoniac (NH3) est un polluant essentiellement d’origine agricole émis lors de l’épandage de lisier et lors de la fabrication des entrais ammoniaqués.

Lire la suite

Benzène

Le benzène (C6H6), composé de la famille des COV, est principalement émis par les véhicules essence (gaz d’échappement et évaporation).

Lire la suite

Composés organiques volatils

Les Composés Organiques Volatils (COV) entrent dans la composition des carburants et de nombreux produits courants : peintures, encres, colles, détachants, cosmétiques, solvants,…. Des COV sont émis également par le milieu naturel et les surfaces agricoles.

Lire la suite

Dioxines

Les dioxines forment une famille de 210 composés. Elles sont issues de combustions en présence de chlore (incinération de déchets, brûlage des gaz de décharge, blanchiment chloré du papier, feux de bois, incendies, la fabrication d’herbicides,…).

Lire la suite

Dioxyde d’azote

Le dioxyde d’azote (NO2) est émis par les véhicules et les installations de combustion (centrales thermiques, chauffage…). Il constitue le principal traceur de la pollution urbaine, en particulier automobile.

Lire la suite

Dioxyde de soufre

Le dioxyde de soufre (SO2) est émis principalement lors de la combustion de charbon et de fioul (centrales thermiques, installations de combustion industrielles et chauffage).

Lire la suite

Fluorures

Les fluorures sont émis par l’activité volcanique ou proviennent des fumées rejetées par les industries d’engrais phosphatés, d’aluminium et de produits chimiques.

Lire la suite

Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques

Les Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques (HAP) regroupent plusieurs centaines de composés et sont générés par la combustion des matières fossiles, notamment par les moteurs diesels, sous forme gazeuse ou particulaire. Seul le benzo(a)pyrène est réglementé.

Lire la suite

Métaux toxiques

Les métaux toxiques proviennent de la combustion des charbons, pétroles, ordures ménagères… et de certains procédés industriels et se retrouvent généralement au niveau des particules. Le plomb, l’arsenic, le cadmium et le nickel sont réglementés.

Lire la suite

Monoxyde de carbone

Le monoxyde de carbone (CO), gaz inodore, incolore et inflammable, se forme lors de la combustion incomplète (gaz, charbon, fioul, bois, carburants). La source principale dans l’air ambiant est le trafic automobile.

Lire la suite

Odeurs

Une odeur est le résultat, perçu par le sens de l’odorat, de l’émanation des corps volatils contenus dans certaines substances comme les molécules chimiques souvent qualifiées de molécules odorantes ou de parfum, ou de fragrance dans le cas des fleurs.

Lire la suite

Oxydes d’azote

Les oxydes d’azote sont des formes oxydées de l’azote. Ils sont souvent désignés par le terme générique « NOx ».

Lire la suite

Ozone

L’ozone résulte de la transformation de polluants émis par les activités humaines (industries, trafic routier…) sous l’effet d’un fort ensoleillement. L’ozone peut être transporté sur de grandes distances.

Lire la suite

Particules < 2,5 µm

Les particules en suspension (Ps) ont de nombreuses origines, tant naturelles qu’humaines (trafic routier, industries,…) et ont une grande variété de tailles, de formes et de compositions (elles peuvent véhiculer de nombreuses substances comme les métaux). Les particules mesurées ont un diamètre inférieur à 2,5 µm (PM2,5).

Lire la suite

Particules <10µm horaire

Les particules en suspension (Ps) ont de nombreuses origines, tant naturelles qu’humaines (trafic routier, industries,…) et ont une grande variété de tailles, de formes et de compositions (elles peuvent véhiculer de nombreuses substances comme les métaux). Les particules mesurées ont un diamètre inférieur à 10 µm (PM10).

Lire la suite

Particules <10µm moyenne 24h

Les données de PM10 sur 24h représentent la valeur moyenne sur les 24 dernières heures de mesure (par ex. : la mesure à 13h est la moyenne des valeurs horaires de J-1 à 14h jusqu’à J 13h).
Les seuils de déclenchement de procédures d’information et d’alerte sont fixés sur cette donnée.

Lire la suite

Pesticides

Les pesticides regroupent l’ensemble des herbicides, fongicides, insecticides, etc. La France occupe la 2ème place mondiale dans le volume de pesticides utilisés. Les mesures de pesticides dans l’air ambiant se multiplient depuis quelques années et concernent plusieurs dizaines de composés.

Lire la suite

Poussières sédimentables

Les poussières sédimentables se différencient des particules en suspension par leur taille, de l’ordre de la centaine de microns contre quelques microns pour les poussières en suspension.

Lire la suite

Sulfure d’hydrogène

Le sulfure d’hydrogène H2S est facilement reconnaissable, à très faible concentration, à son odeur “d’oeuf pourri“, qui disparaît à plus forte teneur. Il se forme par fermentation anaérobie des substances organiques.

Lire la suite

close