JavaScript Menu by Deluxe-Menu.com
Rechercher

Fédération des
Associations Agréées
de Surveillance de la
Qualité de l'Air
AFAQ AIR Languedoc-Roussillon
Les Echelles de la Ville
Antigone
3, place Paul Bec
34000 Montpellier
Tél. : 04 67 15 96 60
Fax : 04 67 15 96 69
Pollens

Le grain de pollen

Le grain de pollen (du grec palè : farine ou poussière) constitue l'élément fécondant mâle de la fleur.

La taille du grain de pollen varie entre 5 microns (pollen de Myosotis) et 250 microns (conifères), la taille moyenne d'un grain de pollen étant de 25-30 microns.


La morphologie du grain de pollen est caractéristique de chaque espèce. L'identification des grains de pollen repose sur la taille, la forme, le nombre et la forme des apertures (pores et sillons) et l'architecture extrêmement variée de la membrane externe (exine). L'analyse au microscope photonique (grossissement jusqu'à 1000 fois) ne permet pas toujours de réaliser des déterminations au niveau de l'espèce. Chez les herbacées, les déterminations sont réalisées le plus souvent au niveau de la famille. Ainsi la détermination pollinique est bien moins précise que la détermination botanique.

Production & dispersion pollinique

La production pollinique varie d'une espèce à l'autre. Le mode de dispersion des grains de pollen va induire le nombre de grains de pollen produits. Les espèces qui utilisent le vent pour assurer leur dissémination pollinique (espèces anémophiles) produisent un nombre important de grains de pollen. Les espèces qui utilisent les insectes pour transporter le pollen (espèces entomophiles) produisent moins de grains de pollen.

Variabilité interannuelle

D'une année à l'autre, la production pollinique d'une même espèce peut varier dans un rapport de 1 à 10. Ces différences de production sont attribuables aux conditions climatiques qui dictent la production de grains de pollen (jusqu'à 2 ans avant la floraison chez certaines espèces de conifères).

Allergénicité des grains de pollen

L'allergénicité des grains de pollen varie d'une espèce à l'autre. Elle est principalement déterminée par le nombre et la nature des allergènes (essentiellement des protéines) du pollen d'une espèce et par le nombre de grains de pollen présents dans l'atmosphère.
Ainsi, se sont préférentiellement les espèces anémophiles (avec une forte pollinisation) qui sont responsables de pollinoses.

Informations plus détailées

Métrologie

De nombreuses méthodes existent pour mesurer le contenu pollinique de l'air. Deux méthodes volumétriques sont utilisées dans la région montpelliéraine : la méthode HIRST et la méthode COUR.

Capteur méthode Hirst Capteur méthode Cour
Plus d'informations sur ces deux méthodes

Fiches détaillées des principales espèces


Oleacées
Cupressacées
Platane
Plantains
Graminées
Urticacées

Ces informations vous sont présentées en collaboration avec l'Unité de Palynologie de l'Ecole Nationale Supérieure Agronomique de Montpellier

 

La pollution de l’air extérieur reconnue cancérogène par l’OMS

Le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC), une agence spécialisée de l’Organisation Mondiale de la Santé, a classé la pollution de l’air extérieur sur l’ensemble de la planète comme cancérogène le 17 octobre 2013.

La pollution de l'air : première préoccupation environnementale des Européens et des Français

Selon un sondage Eurobaromètre publié le 8 septembre 2014 par la Commission européenne, 95 % des 28 000 Européens interrogés déclarent que la protection de l’environnement est importante pour eux. En tête des sujets les plus préoccupants : la pollution de l’air (56 %) et de l’eau (50 %), la production de déchets et l’épuisement des ressources naturelles.

Abonnement
Gratuit ! Saisissez votre code postal ou le nom de votre commune et recevez chaque jour votre information locale sur la qualité de l'air.