Les odeurs

Une odeur est toujours un signal et la loi reconnaît comme une pollution à part entière » toute substance susceptible de provoquer des nuisances olfactives excessives ». Dans le cadre de ses missions de surveillance et d’information, AIR LR recueille chaque année les signalements d’odeurs ponctuels sur l’ensemble de la région. Les nuisances signalées sont ensuite relayées aux organismes concernés (selon les cas : DREAL, ARS, Service hygiène des communes …) afin, si possible, d’en déterminer la cause. Sur les zones où un Observatoire d’odeur est installé, ces signalements viennent en complément du réseau de Nez, et permettent notamment une meilleure couverture géographique de la surveillance et une description approfondie des épisodes odorants.

Les observatoires odeurs

AIR LR effectue une surveillance des odeurs autours de plusieurs sites industriels. AIR LR gère ainsi trois Observatoires d’odeurs mis en place, en 2007, autour de la zone industrielle de Salindres (30), en 2008, autour de l’Unité de méthanisation des déchets de Montpellier (AMÉTYST) et en 2016 autour du bassin industriel de Thau. Ces Observatoires, constitués de réseaux de « Nez » complétés par des signalements spontanés de nuisances olfactives par les riverains, permettent un suivi et une meilleure identification des odeurs et de leur origine.

Bassin industriel de Thau

L’Observatoire des odeurs autour du bassin industriel de Thau a été mis en place au 1er janvier 2016, en partenariat avec :

  • Les collectivités locales (Thau Agglomération, Mairie de Frontignan et Mairie de Sète),
  • Les industriels Angibaud et Spécialités, SAIPOL, SCORI, SETOM et TIMAC AGRO, rejoints au second semestre 2016 par la société HEXIS,
  • L’association Action Risque Zéro Frontignan (ARZF).

Pour sa première année de fonctionnement, AIR LR a recueilli :

  • Plus de 66 000 heures d’observations de la part du réseau de Nez (une vingtaine de riverains participants activement), dont 2 237 perçues comme odorantes,
  • 69 signalements spontanés correspondant à 272 heures de nuisance.

Sur l’ensemble de l’année 2016, la plupart des odeurs ressenties par les Nez sont déclarées comme gênantes (70%), les odeurs très gênantes étant nettement moins fréquentes (7%).

ZONE INDUSTRIELLE DE SALINDRES

En 2016, le nombre d’heures odorantes rapporté par les « Nez » de l’Observatoire est en hausse par rapport aux années précédentes (entre 2010 et 2015). Le nombre de signalements spontanés recueillis par AIR LR, également en augmentation par rapport aux années précédentes, est le plus élevé depuis la mise en place de l’Observatoire.

  • 418 heures perçues comme odorantes par les Nez
  • 128 signalements spontanés correspondant à 627 heures perçues comme odorantes, contre 89 signalements en 2015

En 2016, les odeurs ressenties sont principalement associées à des odeurs de produits chimiques et de décomposition de matière organique.

Les signalements odeurs

En 2016, en dehors des Observatoires, AIR LR a recueilli 53 signalements d’odeurs correspondant à 526 heures perçues comme étant odorantes sur l’ensemble de la région.

signalez une odeur

 

close