Les odeurs

Une odeur est toujours un signal et la loi reconnaît comme une pollution à part entière  » toute substance susceptible de provoquer des nuisances olfactives excessives ». Dans le cadre de ses missions de surveillance et d’information, AIR LR recueille chaque année les signalements d’odeurs ponctuels sur l’ensemble de la région. Les nuisances signalées sont ensuite relayés aux organismes concernés (selon les cas : DREAL, ARS, Service hygiène des communes …) afin, si possible, d’en déterminer la cause. Sur les zones où un observatoire d’odeur est installé, ces signalements viennent en complément du réseau de Nez, et permettent notamment une meilleure couverture géographique de la surveillance et une description approfondie des épisodes odorants.

Les observatoires odeurs

AIR LR effectue une surveillance des odeurs autours de plusieurs sites industriels. AIR LR gère ainsi deux Observatoires d’odeurs mis en place, en 2007, autour de la zone industrielle de Salindres (30), et en 2008, autour de l’Unité de méthanisation des déchets de Montpellier (AMÉTYST). Ces observatoires, constitués de réseaux de « Nez » complétés par des signalements spontanés de nuisances olfactives par les riverains, permettent un suivi et une meilleure identification des odeurs et de leur origine.

ZONE INDUSTRIELLE DE SALINDRES

En 2014, le nombre d’heures odorantes rapporté par les 7 « Nez » de l’Observatoire est le plus faible depuis le début de l’Observatoire, quel que soit le niveau de gêne associé. En revanche, le nombre de signalements spontanés recueillis par AIR LR est le plus élevé depuis 2008.

  • 163 heures perçues comme odorantes par les Nez
  • 52 signalements spontanés correspondant à 187 heures perçues comme odorantes, contre 35 signalements en 2013

Depuis 2012, on observe une augmentation des ressemblances à de la décomposition de matière organique (49 % en 2014).

UNITÉ DE MÉTHANISATION DES DÉCHETS (AMÉTYST)

Les résultats de 2014 confirment la tendance à la baisse des nuisances olfactives observée depuis la création de l’Observatoire.

  • 1 h sur 450 est perçue comme odorante par les Nez contre 1 h sur 71 en 2013 – 90 % des odeurs ressenties sont considérées comme « gênantes » ou « très gênantes »
  • 172 signalements spontanés transmis par les riverains à AIR LR contre 371 en 2013

Comme les années précédentes, les odeurs de « déchets ménagers fermentés » sont majoritaires.

Les signalements odeurs

En 2014, en dehors des observatoires, AIR LR a recueilli 149 signalements d’odeurs correspondant à 1 561 heures perçues comme étant odorantes sur l’ensemble de la région.

Ressemblance des odeurs signalées en 2014signalements 2014

signalez une odeur

 

close