Nouvelle étude de la pollution liée au trafic routier sur Béziers Méditerranée

Publié le 23 novembre 2016

Le 21 novembre, AIR LR a mis en place une nouvelle étude de la qualité de l’air, en partenariat avec la communauté d’agglomération Béziers Méditerranée, afin d’approfondir les connaissances sur la pollution liée au trafic routier.

Dans le cadre de son Plan de Déplacements Urbains (PDU), la communauté d’agglomération Béziers Méditerranée a souhaité réaliser une étude de la qualité de l’air afin d’approfondir les connaissances de la pollution liée au trafic routier.

La CABM a ainsi sollicité AIR LR afin d’effectuer des mesures des concentrations de dioxyde d’azote (NO2) dans l’air ambiant, polluant gazeux principalement émis par le trafic routier, sur l’ensemble du territoire de l’agglomération.

Objectifs

  • Évaluer l’évolution des concentrations de dioxyde d’azote, traceur de la pollution d’origine automobile, depuis les dernières études réalisées en 1999 et 2013,
  • Comparer les concentrations mesurées aux valeurs réglementaires,
  • Améliorer les connaissances sur la répartition des concentrations de NO2 sur la CABM,
  • Fournir à la CABM des éléments permettant l’enrichissement du PDU.

25 sites de mesure sur deux saisons contrastées

Les mesures vont être réalisées au cours de deux saisons contrastées, au cours de l’hiver 2016-2017 et de l’été 2017, afin d’obtenir des données représentatives de la pollution liée au trafic routier sur la CABM.

25 sites de mesures, répartis sur plusieurs communes de l’agglomération, ont ainsi été équipés de capteurs permettant de mesurer, pendant 28 jours, les concentrations de dioxyde d’azote. De nouvelles mesures seront réalisées, sur la même durée, au cours de l’été 2017

 

close